La spirale sensorielle en hypnose : une technique simple et efficace pour créer un état hypnotique tout en douceur

spirale sensorielle hypnose

La spirale sensorielle en hypnose est une technique simple pour créer un état d’hypnose ou d’autohypnose tout en douceur (on parle « d’induction hypnotique »).

La spirale sensorielle est sans doute la technique la plus enseignée et la plus employée par les hypnothérapeutes en cabinet pour guider leurs patients en état d’hypnose (malgré qu’elle présente quelques inconvénients – voir en bas de page).

Mais la spirale sensorielle est surtout une technique conçue pour entrer tout seul dans un état d’autohypnose et auto-administrer des « suggestions » à son inconscient.

Crée par Betty Erickson (épouse du célèbre Hypnothérapeute Milton H Erickson), la technique de la spirale sensorielle hypnotique consiste à saturer les sens (vue, ouïe, sensations), et diriger l’attention progressivement de l’extérieur vers l’intérieur, jusqu’à renter en transe hypnotique.

Vous trouverez ci-dessous la procédure complète de la spirale sensorielle pour faire une séance d’hypnose ou d’autohypnose :

1ère étape : s’installer et formuler une demande précise

Installez-vous confortablement dans un lieu calme où vous ne serez pas dérangé.

Remerciez votre inconscient qui est là pour vous aider et formulez votre demande sous forme de ce que vous voulez obtenir, de façon précise et positive et à voix haute.

Exemple : « Inconscient, je te remercie de me mettre dans un état hypnotique durant x minutes afin de :

  • m’aider à trouver une solution pour…
  • augmenter mon niveau d’attention pour…

2ème étape : poser les « fusibles »

Mettre en place les « fusibles » en hypnose, signifie : énoncer des suggestions à votre inconscient destinées à garantir que la séance d’hypnose (ou autohypnose) se déroule de manière confortable et en toute sécurité.

Pour « poser les fusibles » à votre inconscient, formulez à voix haute des suggestions comme par exemple :

 « Tout ce qui va passer dans cet état d’hypnose sera positif pour moi, et se déroulera en toute sécurité »

«  Après x minutes, tu me ramène à mon état de conscience habituel avec la sensation d’être éveillé, présent, relaxé, frais et disponible »

«  En cas de nécessité, tu me sortiras de transe immédiatement pour me ramener ici et maintenant, parfaitement disponible, présent et éveillé »

3ème étape : installer l’état d’hypnose à l’aide de la spirale sensorielle

Commencez par relâcher la mâchoire, prenez trois grandes respirations, et posez votre regard tranquillement sur un point, jusqu’à ce que votre vision se modifie (fatigue visuelle, baisse de vigilance, vision périphérique qui se trouble, etc.) et que les yeux aient envie de se fermer. Laissez les yeux se fermer lorsque ce sera confortable pour vous.

Avec les yeux ouverts ou fermés, commencez à formuler à voix haute les phrases suivantes :

  • 3 phrases décrivant votre expérience visuelle extérieure ou intérieure (imaginaire), par exemple : « je peux voir la couleur… du mur, tout comme je peux voir…, tandis que je vois aussi… (par exemple un lieu agréable imaginaire…) »
  • Puis 3 phrases dérivant ce que vous entendez autour de vous ou en vous : « et je peux entendre les sons… (par exemple de la pièce), tout comme je peux entendre ma respiration… et j’entends aussi… (les enfants jouer sur la plage…) »
  • Trois phrases décrivant ce que vous ressentez : « et je peux sentir mes bras posés sur… tout comme je ressens le relâchement à chaque expiration, et je ressens la chaleur agréable du vent… »

Recommencez avec 2 phrases, puis 1 phrase dans le même ordre

Et laissez la transe hypnotique s’installer progressivement. Vous pouvez ratifiez les expériences sensorielles liés à l’état d’hypnose, ce qui donnerait par exemple pour une séance d’hypnose guidée:

« voilà, une partie de vous peut commencer à ressentir un agréable état d’hypnose s’installer en vous… chaque membre s’alourdissent et se relâchent de plus en plus… le bras droit se relâche de plus en plus… le bras gauche… etc… et vous pouvez aller de plus en plus profondément à l’intérieur de vous-même… et sentir votre respiration qui s’approfondit, tandis que vous vous laissez vous absorber de plus en plus par votre subconscient… et de plus en plus profondément… dans une belle transe hypnotique… » 

Ou en autohypnose :

« voilà, je commence à ressentir un agréable état d’hypnose s’installer en moi… mes membres s’alourdissent et se relâchent de plus en plus… et je vais de plus en plus profondément à l’intérieur de moi-même… je sens ma respiration qui ralentit et s’approfondit, tandis que je m’absorbe encore de plus en plus… profondément… » 

4ème étape de la boucle sensorielle : approfondir l’état d’hypnose 

Vous passez maintenant à la phase d’approfondissement de l’état d’hypnose. Je vous décris ci-dessous une méthode simple et efficace pour de l’autohypnose, et vous trouverez d’autres techniques pour approfondir l’hypnose dans cet article.

« je vais maintenant compter jusqu’à 10 et à 10 je serai dans un état d’hypnose suffisant pour… (reformuler son objectif) »

  • « 1… je sens cet état continuer à s’installer en moi…
  • 2… plus en plus profondément…
  • 3… encore plus profondément…
  • 4… de plus en plus paisible et confortable… 
  • 5… plus encore dans l’hypnose…
  • 6… fois plus à l’intérieur de moi… 
  • 7… encore plus détendu… 
  • 8… d’avantage encore en transe… 
  • 9… totalement relâché et détendu…
  • 10… complètement en état d’hypnose mainnnntenant »

5ème étape de la boucle sensorielle d’hypnose : laissez votre subconscient agir en vous et appréciez tout ce qui se déroule en vous

Vous pouvez ratifiez les phénomènes disruptifs éventuels (sons extérieurs…) afin de rester dans l’état d’hypnose. (par exemple : voilà… je laisse ce son m’emporter dans une transe encore plus profonde…)

6ème étape de la spirale sensorielle en hypnose : la phase de réveil

A la sortie de la transe hypnotique, laissez-vous progressivement revenir. Prenez quelques grandes respirations et étirez-vous, pour finir de vous réveiller et bien vous reconnecter à votre corps et à votre environnement. Remerciez une nouvelle fois votre inconscient d’avoir accompli ce travail pour vous.

Notez les nouvelles idées, informations et changements durant les jours suivants sur votre journal personnel des changements.

Vous pouvez recommencer cette procédure autant de fois que nécessaire pour obtenir le changement désiré.

Une astuce : vous pouvez enregistrer votre spirale sensorielle ainsi que l’ensemble des suggestions et approfondissement. Cela vous permettra d’écouter votre séance sans avoir à réfléchir et ainsi de profiter encore plus de votre séance d’autohypnose sur mesure.

Vous avez apprécié ? Faites-nous un retour dans un commentaire ci-dessous.

hansen hypnose institute

Avantages et inconvénients de la spirale sensorielle

De par sa simplicité, la spirale sensorielle figure parmi les techniques les plus fréquemment enseignée dans les formations en hypnose. Son principal avantage est lié au fait qu’elle repose sur une procédure très simple et facilement assimilable (focaliser son attention de manière quasi mécanique sur des informations visuelles, auditives, puis kinesthésiques).

Mais n’oublions pas que cette induction a été créée par Betty Erickson au départ comme une procédure d’autohypnose. Et effectivement elle présente dans ce cas l’avantage d’être suffisamment simple pour ne pas avoir à réfléchir. Il est donc plus facile, dans une pratique d’autohypnose, de s’absorber dans son imaginaire.

Cependant, il semble curieux que cette technique soit enseignée à des hypnothérapeutes comme une technique d’induction, car elle présente en réalité, pas mal d’inconvénients :

  • Lenteur voir inefficacité de cette méthode d’induction si le sujet n’est pas réceptif aux suggestions proposées (par exemple si le sujet a du mal à se concentrer ou à visualiser, ou s’il est fatigué). Et dans ce type de guidage, le thérapeute ne dispose pas d’information fiable pour savoir si le sujet développe de l’hypnose, ou s’il décroche et sombre dans ses propres pensées ou rêveries (ce qui n’est pas de l’hypnose)
  • Beaucoup de temps pour rompre avec le monde extérieur et développer l’accès au subconscient (et à condition que les suggestions prennent, ce qui n’est pas gagné, et souvent pas vérifié par les praticiens qui poursuivent leur envolée de monologue sans se soucier si le patient réagit véritablement aux suggestions)
  • La spirale sensorielle repose essentiellement sur un monologue du praticien en hypnose, il n’y donc que peu ou pas d’engagement du patient qui a tendance à décrocher et à partir soit dans ses propres pensées, soit à s’endormir. Et faut-il le rappeler, dans ce cas les suggestions de l’hypnothérapeute restent vaines et inutiles.
  • Faible rapport entre l’hypnologue et le sujet, donc peu d’intérêt d’un point de vue thérapeutique et peu de leviers d’actions à disposition pour l’hypnologue.
  • Favorise une hypnose molle qui s’apparente plus à de la relaxation qu’à des transes exploitables par le praticien. Ce type de transe permet au mieux d’agir sur le levier apaisement, mais peu d’effets sur nombre de sujets pourtant simples à résoudre avec une hypnose plus dynamique (schémas répétitifs, tocs, compulsions…)

En résumé, très souvent les états de conscience obtenus par l’induction d’hypnose par spirale sensorielle s’apparentent bien plus à de la relaxation qu’à des états hypnotiques permettant un travail efficace en cabinet.

Nous pouvons conclure que la technique de la spirale sensorielle devrait être employée essentiellement pour ce pour quoi elle a été conçue à l’origine par sa créatrice, Betty Erickson : une procédure d’autohypnose.

Mireille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.