Techniques et procédure pour induire un état d’hypnose selon le Dr Milton Erickson

    Les techniques d’hypnose (Intégrales d’Erickson Tom IV p33)

    technique induction hypnose ericksonienne

    « Contrairement à des superstitions traditionnelles et tenaces évoquant la fixation du regard, les boules de cristal et les passes avec les mains, la technique d’induction de l’hypnose repose avant tout sur la relation interpersonnelle qui existe entre le sujet et l’hypnotiste.

    L’hypnose n’est pas quelque chose de mystique ni de magique qui ferait appel à des règles fixes ou à une formule magique spéciale. Pratiquement toutes les personnes normales peuvent être hypnotisées, mais pas forcément toutes par la même personne, et pratiquement tout le monde peut apprendre à être hypnotiste.

    Ainsi, est une bonne technique toute technique qui permet à l’hypnotiste d’obtenir rapidement une coopération convenable dans cette forme de relation interpersonnelle hautement spécialisée.

    L’hypnotiste compétent est celui qui est capable d’adapter sa technique aux besoins individuels de chaque sujet. C’est ainsi que certains sujets veulent être dominés, d’autres cajolés, et d’autres encore persuadés. Certains sujets souhaitent dominer la situation et placer l’hypnotiste dans un rôle d’assistant qui ne fait que les guider. D’autres préfèrent être hypnotisés par une longue série de suggestions répétitives, et d’autres encore aiment faire l’expérience introspective du processus qui les conduit en transe.

    Parfois la relation est du type autorité – obéissance, parfois type père – fils, ou encore médecin – patient, et souvent simplement une relation entre deux personnes égales fortement intéressées par un problème important.

    Il convient que les hypnotistes aient une bonne évaluation de leur propre personnalité et de leurs aptitudes afin de pouvoir s’adapter aux besoins spécifiques de la personnalité de chaque sujet. »

    Procédure pour induire un état d’hypnose (Tom IV p 49 / 51-52)

    technique procedure hypnose erickson

    « La procédure qui donne les meilleurs résultats pour engager l’hypnose consiste à faire précéder l’induction de la transe elle-même d’une présentation simple et instructive de l’hypnose en tant que phénomène scientifique et médical, en prenant soin d’éveiller l’intérêt du patient pour une expérience personnelle en ce domaine.

    Au cours de cette présentation, on doit donner au patient l’occasion d’exprimer son point de vue sur l’hypnose, ses peurs, ses idées fausses ; on peut proposer sans insister des explications simples, rectifier certaines croyances et rassurer le patient. Une telle discussion est aussi un moyen efficace pour donner au futur sujet un grand nombre d’informations et de suggestions destinées à déterminer ses propres réactions hypnotiques. L’approche de groupe est une manière efficace d’accomplir cela…

    La façon de procéder pour induire une transe chez un sujet isolé est relativement simple après que se sont établis le rapport et la confiance. On donne au sujet une série de suggestions selon lesquelles il se sent détendu, fatigué et somnolent, il va devenir de plus en plus fatigué, va souhaiter dormir et va sentir qu’il commence à entrer dans le sommeil, et qu’en même temps que cela va se poursuivre il va vouloir, de plus en plus, prendre un plaisir grandissant au confort et à la satisfaction d’un profond, très profond, sommeil reposant dans lequel son seul désir est de dormir sans autre centre d’intérêt que de prendre plaisir à ce sommeil.

    Une deuxième étape de la technique, que j’ai trouvée d’une immense valeur et que j’utilise en général en même temps que les suggestions de sommeil, est de développer chez le sujet le sentiment qu’il participe activement au processus de l’entrée en transe. La raison en est que, dans l’hypnose médicale, il est très important que le patient participe activement à toute réorganisation de sa vie psychique. Par suite, son comportement ne doit pas être limité à une réceptivité et une réactivité passive que l’on croit trop souvent à tort être tout ce que permet l’hypnose.

    Pour obtenir une participation active, la première étape consiste à donner des suggestions de lévitation de la main. C’est-à-dire que l’on explique au sujet que, en même temps qu’il s’endort, sa main va graduellement et involontairement commencer à se soulever. Il pourra peut-être ne pas s’en apercevoir au départ, mais quand il va finir par s’en apercevoir, il va se retrouver terriblement intéressé et absorbé à percevoir prendre plaisir à ce mouvement sans effort, involontaire, de sa main et de son bras. On donne ainsi au sujet I’ occasion d’observer sa réponse hypnotique comme une expérience personnelle qui survient à l’intérieur de lui-même.

    On donne ensuite des suggestions selon lesquelles bientôt le mouvement de la main va changer de direction, que le sujet va être très intéressé à découvrir quelle peut être cette nouvelle direction. Cette suggestion se traduit en réalité par une modification du mouvement de la main, modification dont le sujet reconnaît que la direction n’est pas déterminée par une suggestion spécifique mais par les processus qui se poursuivent en lui-même en tant que sujet hypnotique. Cela lui permet de prendre de plus en plus conscience qu’il participe activement à une expérience intrapsychique progressive dans laquelle il joue un rôle directif, défini mais incontestable, gouverné par des forces qui sont à l’intérieur de lui. »

    Dominik

    1. Bra left a comment on 15 janvier 2019 at 5 h 12 min

      Superbe

      • Dominik left a comment on 23 janvier 2019 at 21 h 36 min

        Merci !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.