Respecter le cadre légal : les obligations d’un hypnothérapeute

cadre légal hypnose hypnotherapeute

En tant que Praticien en hypnose, comme tout professionnel indépendant, nous avons des obligations et un cadre réglementaire à respecter.

Tout d’abord un article de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui dresse le bilan sur les insuffisance dans le respect de la réglementation des 675 professionnels du secteur des médecines douces qui ont été contrôlés en 2019.

Pour rappel, en tant que Praticiens en hypnose, Hypnologues ou Hypnothérapeutes, nous ne sommes ni médecins, ni psychologues, ni psychothérapeutes, mais seulement dans l’accompagnement de bien être.

Nos recommandations pour respecter le cadre légal dans votre pratique

  • Vous devez afficher vos tarifs
  • Remettre une note, reçu ou facture pour une prestation dépassant 25€
  • Afficher le nom médiateur de la consommation dont vous dépendez
  • Tenir un registre RGPD qui indique votre procédure de traitement des données personnelles
  • Ne pas utiliser de manière abusive les termes suivants : « diplômé », « certifié », « agréé »
  • Ne pas utiliser de termes médicaux : “hypnose médicale”, “patient”, “consultation”, “traitement de maladies”, “guérison”, “soulagement de la douleur”, “soin ou acte de soin”…
  • Revendiquer l’efficacité d’une prestation de manière non démontrable (par exemple arrêter de fumer en 1 heure)

Nous vous conseillons d’afficher sur vos supports de communication une information claire sur votre cadre de travail

« L’hypnothérapeute n’est ni médecin, ni psychologue, ni psychiatre, ni psychothérapeute. Il ne fait donc pas de diagnostics, ne soigne pas et ne guérit pas. Ses prestations ne prétendent en aucun cas se substituer à un acte médical ou à des prescriptions médicamenteuses.

Les séances d’hypnose s’inscrivent uniquement dans une démarche de bien-être. Elles ne dispensent pas de consulter un professionnel de la santé, chaque fois que cela est nécessaire.

Toute question relevant du domaine médical est à poser à votre médecin traitant. »

Voici un article du Ministère de la Santé précisant le cadre de la pratique des “soins non conventionnels”

Dominik

  1. […] Le cadre légal des praticiens en hypnose et PNL […]

  2. Lessly left a comment on 20 décembre 2019 at 23 h 33 min

    Ah mais on ne pratique pas de “SOINS non-conventionnels” du coup non?
    😜

    • Dominik left a comment on 21 décembre 2019 at 10 h 38 min

      Hé ouiii! A leur décharge, des guillemets lorsqu’ils évoquent des pratiques ou “Médecines” dites “douces” “non conventionnelles” ou “alternatives”.
      C’est peut-être là une idée ? Mettre simplement les mots un peu “tabous” entre “guillemets” ? 😉 Genre, je suis “Hypnothérapeute”, je pratique “l’hypnose” pour vous aider à “arrêter de fumer” et “perdre de poids”… ? Loool, à prendre au 2° degré bien sûr 😜

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.