Onychophagie : protocole d’hypnose pour arrêter de se ronger les ongles

J’ai pas mal bataillé avec l’onychophagie (pulsion de se ronger les ongles) jusqu’à avoir abouti sur cette méthode aussi simple qu’efficace (généralement problème résolu en une séance, parfois une ou deux séances préalables au travail pour un entraiment aux phénomènes hypnotiques), je partage :

Protocole d’hypnose pour l’onychophagie

1. Lévitation (suggestion directe : la main se soulève toute seule). Parfois un peu d’entraînement est nécessaire, pour cela, on peut partir par exemple d’une catalepsie ou induire d’abord un mouvement idéomoteur plus simple

2. Bouclage avec la suggestion de sommeil hypnotique (plus la main monte, plus le sujet s’endort…).

3. Boucler la main qui descend avec l’approfondissement de l’état d’hypnose, autant que nécessaire pour que le travail puisse se réaliser. La main ne pourra se poser que lorsque la profondeur nécessaire sera atteinte (ça évite trop de courbatures au réveil ;-)).

4. Pseudo-orientation dans le temps (par exemple, orienter le sujet sur un souvenir depuis longtemps oublié)

5. Suggestion de laisser l’inconscient faire le nécessaire pour éventuellement purger des vieilles émotions liées à ce comportement puis suggérer à l’inconscient de déprogrammer le comportement en profondeur.

Suggestion que le bras se soulève tout seul lorsque le travail sera fait.

6. SE TAIRE ET ATTENDRE LA LEVITATION (parfois 10 à 20 minutes). On observe le sujet traverser différentes phases, spasmes, REM… jusqu’à la lévitation spontanée. (Au-delà, dialoguer, co-construire… mais c’est rarement nécessaire pour l’onychophagie)

7. Suggestion que les apprentissages et changement s’intègrent de manière harmonieuse dans la personnalité consciente, puis réveil bouclé avec la descente du bras au rythme le plus approprié pour le client.

Résultats surprenants!!! 👌

Je vous souhaite de belles séances, et que la foi vous accompagne…

Bien à vous,

Dominik

Dominik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.