A propos des dangers de l’hypnose…

    D’après une étude expérimentale du Dr Milton H Erickson, sur les dangers de l’hypnose ou une éventuelle utilisation antisociale de l’hypnose, ce dernier résume les résultats de cette étude de la manière suivante :

    « En résumé, donc, la littérature nous livre bien peu d’informations fiables à propos des éventuels effets préjudiciables de l’hypnose expérimentale, même si elle regorge de dénonciations dogmatiques et non argumentés fondées sur des conceptions dépassées et indéfendables de ce phénomène… l’expérience personnelle de l’auteur, fondée sur plusieurs milliers de transes avec environ trois cent sujets, dont certains ont été hypnotisés au moins cinq cent fois sur une période de quatre à six ans, ne révèle aucune preuve de tels effets dangereux… »

     » Les résultats montrèrent qu’aucune procédure expérimentale ne put inciter des sujets hypnotiques à exécuter, en réponse à une suggestion hypnotique, des actes de nature répréhensible, même si, à l’état d’éveil, ils trouvaient acceptables beaucoup des actes suggérés. Au lieu d’obéir et d’apporter leur adhésion à l’hypnotiste, d’une manière aveugle, soumise, automatique irréfléchie, … les sujets firent preuve d’une grande aptitude et d’une grande compétence pour se protéger eux-mêmes, pour porter rapidement un jugement critique sur les suggestions, pour se dérober aux instructions ou même les rejeter en bloc. Ils manifestaient leur mécontentement… que l’hypnotiste ait voulu faire d’eux des instruments… En outre, beaucoup se montrèrent tout à fait capables de reprendre le contrôle de la situation hypnotique en obligeant l’expérimentateur à faire amende honorable pour ses suggestions inadmissibles…

    Au vu de ces résultats expérimentaux, on peut donc conclure que l’hypnose ne peut être détournée pour inciter des personnes hypnotisées à commettre pour de bon des actes illicites contre elles-mêmes ou contre autrui, et que le seul risque sérieux rencontré dans de telles tentatives est encouru par les hypnotiseurs qui s’exposent à être damnés, rejetés, ou démasqués. »